Une lumière pour un avenir !

Certains le savent, il y a plusieurs années, je suis partie au Benin, avec mes amis, pour construire une maternité. Le « Projet Bénin » a occupé une grande partie de mon adolescence : le projet coutait cher, près de 50 000€ et outre les subventions et dons publics, nous avons du faire des gâteaux, vendre des objets donnés aux brocantes, servir des repas et ramasser des olives pour arriver à boucler le budget.

Cette expérience a été une des plus forte de ma vie et a profondément façonnée la femme que je suis aujourd’hui.

Il y a quelques mois, j’ai appris qu’un nouveau groupe de jeunes préparaient un nouveau « Projet Bénin » dont le but, cette fois, est de financer et poser des panneaux solaires pour les classes et l’internat du village de Kouarfa, village dans lequel je me suis rendue il y a 13 ans maintenant. Ce projet me touche forcément, d’autant que derrière l’accès à l’électricité se cache une réalité plus sombre :

Dans une lettre datée du 31 mai 2016, le père Mathurin Ouambo, curé de Kouarfa, lance un appel au secours :

Chaque année, des filles comme des garçons abandonnent les cours pour aller travailler soit dans les champs de coton, soit dans les mines d’or pour un revenu dérisoire. Tous ces enfants sont assujettis à la drogue. 

Conséquence de cet exode : le nombre croissant d’enfants délinquants dans les villages, dépourvus de leurs facultés physiques et intellectuelles. 

La plupart des ces enfants aventuriers reviennent malades. D’autres meurent, soit pour cause d’abus de drogues, soit pour excès d’efforts physiques dans ce travail, extrêmement pénible. Ces enfants, en effet, travaillent douze heures par jour et sont sous-alimentés. Cette année encore, deux décès ont été enregistrés sur le village parmi les enfants partis à la recherche de moyens de subsistance.

La pauvreté et la misère font que l’école n’est plus accessible à tous, et pourtant c’est un droit inaliénable! 

Pour donner leur chance à tous les enfants, surtout à ceux venant des villages éloignés, un centre d’accueil a été créé pour les recevoir pendant toute l’année scolaire. Ce centre n’a pas toujours d’électricité, ce qui rend les conditions d’étude très difficiles. Or, l’école aujourd’hui est le moyen indispensable pour sortir de l’ignorance et accéder à un développement durable.

Nous venons solliciter votre aide pour l’acquisition du matériel solaire en vue d’offrir à ces enfants un éclairage pouvant leur permettre d’étudier dans de bonnes conditions. Ainsi nous pourrons leur garantir un avenir meilleur. »

Ceux d’entre-vous qui ont envie de soutenir ce projet peuvent faire un don à ces jeunes qui, au coeur de l’adolescence, se mobilisent pour les autres.

Merci à vous.