DRUMINY Marie-Aurelie

2 Commentaires

  1. Valvert
    7 juin 2016 @ 18 h 57 min

    La paranoïa au quotidien au travail… Je pense à ce client qui nous raconte, à la lumière de ce qu’il connaît d’autre pays d’Europe et du Canada, cette méfiance qui imprègne les relations entre commerçants et les clients (suppositions, suspiscion de communication mensongère, peur de se « faire baiser »).
    Comment sort-on de la peur ?
    Comment restaure-t-on la confiance ?

    • Marie-Aurelie
      8 juin 2016 @ 13 h 46 min

      Attention, la paranoïa et la méfiance, ce n’est pas vraiment la même chose. La paranoïa est une structure psychique, un rapport au monde qui ne change pas avec le temps ou selon l’environnement. La méfiance peut être une « simple » réaction à un environnement hostile, réaction construite sur la base de l’expérience. La méfiance, on en sort. La confiance, on peut la restaurer mais la paranoïa comme structure, non. Ceci étant, j’observe (et je ne suis pas la seule), de plus en plus de décompensation paranoïaque, c’est à dire des personnes qui sont structurellement paranoïaque qui s’effondrent psychiquement et laissent apparaitre leurs symptômes (en archi résumé). Nous pouvons nous interroger très sérieusement sur les origines de ces décompensations. Cela fera probablement l’objet d’un article.

Laisser un commentaire

Share This